Le Jour Z

Aujourd'hui vous êtes seuls, demain nous serons des millions.
 
SiteAccueilCalendrierMembresS'enregistrerConnexion
Fermeture temporaire du whitelistage
Derniers sujets
» Disruption: Les Noirs Ecrits de Fran Icesinger alias Frisca
Mer 22 Nov - 23:36 par Realder

» Journaux de Watson
Mer 22 Nov - 18:17 par Olikotora

» Présentation de Milo-Tomas-Jonas Waro
Mer 22 Nov - 1:43 par Patoche

» Avant le Jour Z
Mar 21 Nov - 22:08 par Administrateur

» Après le Jour Z
Mar 21 Nov - 21:34 par Administrateur

» Présentation Ràoul Rodriguès
Mar 21 Nov - 13:56 par Patoche

» Dr.Watson 2.0
Mar 21 Nov - 1:39 par Olikotora

» La fille avec un zippo sous un arbre mort
Lun 20 Nov - 17:33 par Carl Seydlitz

» Présentation de Dimitri Castrovitch
Dim 19 Nov - 22:47 par Carl Seydlitz

- 18/11/2017 17/12/2017 -

- 120 / 80 -
100%

Partagez | 
 

 Journaux de Watson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Olikotora

avatar

Messages : 44


MessageSujet: Journaux de Watson    Dim 29 Jan - 18:20

Journal de bord : 22 décembre 20**..

En ce soir d'hiver, seul avec les flocons, je troque mon arme pour une plume afin d'écrire a la lumière d'une bougie, ces quelque mots. En regardant peut-être pour la dernière fois, cette photo, mon dernier souvenir d'elle ...

Cela faisait trop longtemps que je n'avais pas écrit, pour quoi faire et pour qui ?

Je ne sais même pas si toi, le jour où tu verras ces feuilles usées et ces mots presque effacés par le temps, tu pourras y comprendre quelque chose.

Ceci est mon histoire,

J’ai 30 ans au moment où j'écris ces mots. « Avant », ma patrie était le Canada.

Je m'appelle Watson. Enfin mais mes amis, ma famille,

Ma femme….

M’appeler ainsi, avant que ce monde subisse cette ultime tragédie.

Ma femme disait que j'étais un peu trop sérieux, mais que j’avais « piégé » sont cœur et son âme par mon côté rêveur.
Elle me disait souvent que j'étais un « type bien ». Que j'avais toujours de l'espoir même dans nos situations critiques. Et que je me serai jeté sous un train pour sauver ne serait-ce qu'une seule et misérable vie.

Vous savez les femmes, quand elles sont amoureuses….

Alors toi qui n'as connu sûrement que la guerre, la faim, et la mort… Sache que je suis né avant ce monde fou. Là où la vie méritait d’être vécue. Si dure mais tellement belle a la fois.

La « Vie », j'en avais fait mon métier. J'étais chercheur biologiste moléculaire en médecine régénérative au centre des Opérations Actives de Terrain (OAT) à l'OMS (Suite a mes années militaires dans la 3eme compagnie NRBC où nous nous servions plus de notre matériel d'analyse spectrophotométrie que de nos armes ! Quoi que...). Mon but était la recherche médicale pour le bien de l'homme, et ce, au-delà des frontières.

Un de mes collègues chercheurs amérindien m’appeler « Oliko-tora » « la main tendue » dans la langue des Hurons. Par le fait de vouloir aidez qui que ce soit et pour n’importe quoi.

Enfin, je ne sais même pas si cela évoque quelque chose pour toi tout ça. L’homme que j’étais est resté dans les limbes du passé il y a bien trop longtemps…

Avant, j’œuvrais pour un monde meilleur, pour un monde plus beau. Mais la vie… La vie, on ne la contrôle pas ! Et elle en a décidé autrement. J'étais là au commencement. J’ai vu notre fin à travers l’oculaire de mon microscope. J'ai vu la mort.

On nous avait envoyés sur place pour une « soi-disant » situation de crise en Chernarus. Mais je me doutais que cette fois si ce n’était pas normal. Trop rapide, peu organisée. Bref, un départ d’urgence !!
Mais un fois arrivé sur le terrain, on n’imaginer même pas ce que nous allions découvrir.

Une véritable saloperie ! Pire que tout ce que j'avais pu voir ! Au moins, le SIDA, Ebola, la fièvre typhoïde, la malaria ou je ne sais quoi d'autre comme merde, on avait de l'espoir ! Mais là ! Là, le bilan était cauchemardesque.


Entrer des résultats (Rapport confidentiel : OAT-OMS 02/01/****)

/Cellulaire : (Sujet # DC-23/12 48231581 KO)

- Le métabolisme des tissus cellulaires est chaotique ! Le génome et le protéome anarchique ! Avec des coefficients d’apparition des physiopathologies élevée (« Mais de quoi et pourquoi ? Fut-il le cas d’une réelle transmission ? »).
[…]

/Psychologique : (Sujet # DC-23/12 48231581 KO)

- Sujets agressifs en présence de stimulus externe.
- Comportement spasmodique (t=0 heure)
- Trouble obsessionnel de satiété (NB : à consommer sont poids en viande en espace de 30 min jusqu’à rupture des organes internes) (t= 45 min après ajout de la carcasse) ;
- Comportement de routine (déplacement et arrêt saccader du sujet) (t= > + 60 min)

[…]

# Protocole d’élimination létale # DC-23/12 48231581 KO  fin de l’entrer.

L'homme… Ou du moins, sa conscience, n'était plus…. J’avais vu la mort.
Le jour (noté jour – Z) des premiers prélèvements, nous l'avions tous compris… Cette « chose » était notre fin ! Dans tous les sens du terme, physiologique comme social. Cannibalisme, viol, pillage, guérilla s'en sont suivi rapidement quelques jours après.

Ma femme, elle devait savoir, je devais la retrouver…

Mais je n’ais pas peu m’enfuir. J'ai dû survivre les premiers jours (pris dans cette mâchoire) en me cachant dans le camion VAB d’analyse, le temps que ça se calme, puis j'ai pris la fuite...

L'ère des hommes était révolue.

Se monde ma forgé un mental ou le OLIKOTORA n’est peut-être plus, mais personne… Personne ne peut en sortir indemne. Ceux qui ont survécu sont soit des monstres, soit l'ombre d'eux même... Ou bien les deux.

Mais si tu as réussi à lire ce message et qu'il reste en toi encore une lueur d'humanité, sache une chose : il y a toujours de l'espoir...

« QUI SAUVE L'HOMME, SAUVE L'HUMANITE »
Tu me manques mon ange….

PS : ALORS RESTE EN VIE ! TU N'AS PAS LE DROIT DE MOURIR !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olikotora

avatar

Messages : 44


MessageSujet: JOURNAL Dr.Watson : Rapport d'étude n°1    Lun 1 Mai - 19:09



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] />
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olikotora

avatar

Messages : 44


MessageSujet: JOURNAL AUDIO Dr.WATSON   Jeu 8 Juin - 21:15

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olikotora

avatar

Messages : 44


MessageSujet: CONSEILS MÉDICAUX    Sam 10 Juin - 19:24

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olikotora

avatar

Messages : 44


MessageSujet: « … [seuls les embruns de mes rêves me ramènent sur ton rivage] ... »   Mer 28 Juin - 19:43

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« … [seuls les embruns de mes rêves me ramènent sur ton rivage] ... »

Je sais quand ces temps de chaos, de tristesse et de douleur, vous n'avez peut-être pas le cœur à vous remémorer votre passé. Mais mon passé est tout ce qu’il me reste pour ne pas sombrer dans la folie ou pire…
Je n'étais pas un soldat, ni un chef de gang ou un je ne sais quoi ayant déjà vécu l’enfer avec un mental d’acier. Non, rien de ça. J'étais un simple chercheur, un homme qui essayer de redonner un peu d'espoir en ce monde. J’étais un homme de l’ombre. Ce n'était pas moi qui annoncer en blouse blanche, au parent, que leur gamin atteint d’un cancer pourra être sauvé par de nouveaux traitements. Non, moi je ne chercher pas la gloire. Temps que je pouvais élaborai une solution pour que ce gamin reste en vie, cela m'était égal. Je me suis battu chaque jour et chaque nuit pour trouver des solutions. Un jour, une semaine et plusieurs mois de recherche n'aboutissant à aucun résultat pouvaient vous mettre à terre. Aracée par ce quotidien ingrate, dure et desservant. Mais le sourire des gamins malgré la maladie, ça c’était l’espoir qui vous permettez de vous relever et de vous battre jusqu’au bout.

Sauf que de cet espoir est né ma plus belle histoire, et ma plus grande déception,

C'était un jour d’atone, où je me rendais a l’hôpital pédiatrique Churchill, le soleil de l’aube, recouvrant de ces draps dorée les quelques brumes disparates de la petite ville éveiller de Rawdon.

Empêtrer dans mes documents et classeurs à la main, je déambulé dans les couloirs hospitaliers. On pouvait voir sur les murs des dessins enfantins ainsi que des photos du personnel, riant, enlacent et jouant avec des enfants pour la plupart chétifs avec de grands yeux brillants. La plupart étaient dans leur lit ou dans leurs fauteuils roulants, transpercer et câbler de toute part par des perfusions et des senseurs d'aide respiratoire. Puis quelque mètre plus loin les grandes baies vitrées des chambres hospitalières offrant un spectacle des plus étrange, où c'est même gamin connecter de toute part, jouaient sur leurs lits avec une aisance telle qu'on avait l'impression qu'ils étaient nés ainsi. Malgré tout ça, ils avaient l’air heureux, enfin, je crois…
Les couloirs étaient longs et multiples, un vrai labyrinthe. Je cherchais désespérément la salle de prélèvement de biopsie. Couloir A, B , C puis encore le A . Un vrai casse-tête. Presser et encombrer, je traversai un de ces nombreux couloirs laissant mes yeux se balader de droit à gauche, scrutant sans réelle intention les quelques chambres.

Quand soudain ma vie s'arrêta à travers une fraction de seconde. Le temps est l'espace n'était plus. Mon regarde c'était arrêter sur la scène la plus importante de mon existence. L’essence même du plus splendide des spectacles que la vie pouvait m'offrir. Car à travers la baie vitrée de la chambre ou le soleil éclairé par ces voiles dorées à travers les stores, il y avait un de ces gamins souriants, avec des écouteurs dans chaque oreille. Et cette enfant, d’un regarde complice, rendit se sourire non pas à moi, mais à ce qu'on peut appeler un ange. Le temps, c'était ralenti, mes battements de cœur étaient comme des coups de masse perforant ma poitrine. Mes pas étaient comme des échos sourds, provenant d’une autre dimension. Elle était là proche de cette enfant, jusqu’à ce qu'elle levât ces grands yeux couleur noisette qui par la lumière du matin, leur donner un aspect ambre. Elle me regarder moi ! À cet instant, la réalité n’était plus ! À travers cette grande vitre, nos regards se sont figés l’un à l’autre.
Elle avait de grands cheveux noirs ébène entourant son visage clair, d’une harmonie touchante qui faisait d'elle l’être la plus unique que je n’aurai jamais peu imaginée. Assise en amazone sur le bord de ce lit beaucoup trop grand pour cette enfant, elle me rendit un simple sourire. Ses pommettes claires, tachetées de quelque marque de rousseur virèrent, par la suite, à un aspect rosé témoignant d’un sourire ingénu peut être plus que banale. Ce moment de quelque seconde aura pu durer une heure, un mois ou une vie que je ne l’aurai remarqué.
Nos regards se sont finalement, progressivement séparaient, dut à une bais vitré qui malheureusement n’était pas infini.
J’étais comme K.O. Je ne sentais plus les documents que je tenais dans mes bras. Ni ces derniers d’ailleurs. Le regarde fixer au sol. Arrêter net, et seul avec moi-même, je ne pouvais concevoir de prendre seulement mes prélèvements et retournée au labo. Non, ce qui venait de se passer était trop important. « Et puis merde… » Me dis-je. Je savais que mon chef de labo allé me fusiller si je ne lui rapporter pas ces fichus prélèvements. Mais peut m'importer. Je décidai de l’attente sur cet unique parking, prêt de l’entrait de l’hôpital. « Il faut que je lui parle ! » Oui, mais pour dire quoi ? J’étais effrayé à l’idée de lui déplaire. Mais après tout l’échec faisait partie de mon quotidien, non ?
Je vis chaque voiture partir, chaque famille, personnel et même patient rétablie, s’en aller au fur et à mesure. Le soleil effectua sa course journalière pour fini, au bout de longue heure, jusqu’au crépuscule. Il ne restait plus que trois voitures et quelques lumières de par-delà les fenêtres de l’hôpital. Les minutes étaient long et l’idée de l’avoir manqué était de plus en plus présente.
Au moment où je décidai de partir, j'entendis des bruits de talon résonnait dans le corridor.

-"... Enfin la voilà..." Pensai-je !

Je pris une grande inspiration, décidée à lui parler ! Mais quand cet ange traversa la porte, je ne réussis à sortir le moindre son. Elle ne m’a pas vu ! Celle-ci s’éloigner d’un pas léger et terriblement féminin, engoncer dans son grand manteau beige, cintrant ça taille fine ou seul ces collant dessiner les courbes de ces jambes.

Elle s'en aller, loin de moi.

Le goût amer de la déception commença à se faire ressentir à chacun de ces pas. Dois-je subir cet ultime échec, est-ce là mon lot ? …. Non ! Pour une fois dans ma vie, je refusai d’accepter l’échec.

« Excuser moi ? » dis-je , désespérais !
Elle s’arrêta quelques secondes et regardât dans ma direction d'un aire surpris. Etonnamment, elle me rendit ce même sourire. C’était un ange, je vous dis.
Pris de cours, je lui proposai de discuter autour d’un verre. Mon cœur allez explosait.
- « Pourquoi pas. » dis t'elle en passant ça main dans ces cheveux, d’un air presque timide.

De tout ce que j’avais entrepris dans ma vie, ce moment était-ce que j’avais de mieux réussi.

-"Anna... ", me dit tel autour d’un café fumant, préparait par les soin cette veille hôtesse de bar.
Et à défaut de boire mon propre café devenu dièdre, je buvais ses paroles tout le long de cette soirée. Elle me raconta s’on histoire, sa vie et ses regrets. Elle me parla de ses rêves et à quel point elle aimer ce qu’elle faisait. La musicothérapie, étonnant non ? Elle ne guérissait pas les maux du corps, mais ceux de l’esprit. Elle réalisée une thèse sur l’effet des bien fait psychologie de la musique pour l’aide aux soins chez l’enfant.

La soirée continua, jusqu’à ce que nous soyons les derniers clients du bar. L’hôtesse nettoyait ces derniers verres et s’autorisa une pause cigarette tous en nous regardent avec un sourire mélancolique. Après avoir entamé la dernière clope de sont paquets, elle se dirigea vers l'arrière-cuisine avec ce même sourire, nous laissant ainsi seuls à notre table. C’était peut-être pour ça que le bar avait fermé plus tard que prévu.

Au fils de la conversation, nos mains, c’était réuni comme si quelque chose de magnétique se produisait entre nous. Le regarde de l’un plongé dans celui de l’autre, sans un mot, sans un geste… Il y avait dans l’aire, ce soir-là, une ambiance planante. Comme si dans le silence, entre les machines à café endormies, les chaises et les tables rangées et nettoyées, une tempête vrombissante offrait un balai d’émotion et de sentiment instance par-delà cette scène figée à travers nos regards


.. Juste toi, moi et ton regarde….

Tu es ma plus belle aventure, ma plus grande odyssée, et je regrette chaque jour d’être partie pour cette mission en Chernarus. Chaque nuit, quand je ferme les yeux, à l’abri du danger et de ce monde, le couteau sous l’oreiller, je te revois à travers cet étroit hublot d’avion militaire, dans ton grand mentaux, les cheveux noirs au vent et tes yeux d’ambre remplis de larme et d’inquiétude. Ce jour-là, je t'ai laissé seul sur la piste d’aéroport, alors que je m’étais promis de jamais t’abandonner.


Malgré l’ensemble des souvenirs les plus précieux que j’ai de toi comme le parfum de tes cheveux, la douceur de ta peau ou la beauté de ton sourire… je n’arrive pas à me remémorer autre chose que ce dernier instant. Comme une vielle cassette qui aurai trop souvent dérouler sa pellucide.

Je ne sais pas si je te reverrai dans ce monde ou dans un autre. Si je devais vie pour l’éternité avec cette douleur. Mais sache que je continuerais à lutter avec toute la rage et les larmes qu'il me reste pour te retrouver.

« … [Seuls les embruns de mes rêves me ramènent sur ton rivage, perdu dans les océans de l’exil et de la mélancolie, tu es dans un alizé, le souffle de ma destinée. Dérivant dans les flots de la folie, tentée par le chant des sirènes du royaume des morts, je me refuse à sombrer dans les linceuls funèbres de la grande faucheuse. Et par le glaive forger de nos cœurs entrelacés, toujours, je me relèverais et je lutterais, pour pouvoir, à travers tes grands miroirs d’ambre, naviguer de nouveau sur les océans infinis de notre amour]… »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Realder

avatar

Messages : 176


MessageSujet: Epoustouflant   Mer 28 Juin - 19:54

Bonsoir Oliko,

Je m'incline. Rien d'autre à ajouter.

A bientôt, camarade de toujours, à notre prochaine rencontre,

Realder

_________________
"Working to make a better tomorrow for all mankind"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olikotora

avatar

Messages : 44


MessageSujet: Re: Journaux de Watson    Mer 28 Juin - 23:44

merci beaucoup ! les tien sont excellent ! comme bcp de nouveaux ( et plus vieux^^) aussi !
rise and shine ... rise and shine ! (dédicace a toi ^^ )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olikotora

avatar

Messages : 44


MessageSujet: Dr.Watson enregistrement n°63    Jeu 13 Juil - 17:06

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Realder

avatar

Messages : 176


MessageSujet: Génial   Ven 14 Juil - 10:03

Bonsoir, camarade de toujours,

Comme d'habitude, tout simplement génial et talentueux.

A bientôt!

Realder

_________________
"Working to make a better tomorrow for all mankind"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deekgeek

avatar

Messages : 16


MessageSujet: Re: Journaux de Watson    Ven 14 Juil - 14:56

salut,

j'adore ton enregistrement, j’étais a fond dedans, continue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olikotora

avatar

Messages : 44


MessageSujet: Enregistrement n°64 Dr.WATSON   Dim 16 Juil - 19:02

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olikotora

avatar

Messages : 44


MessageSujet: salle autopsie & recherche anatomique Dr.WATSON    Lun 17 Juil - 22:28


Salle de Nécropsie & Recherche Anatomique Dr.WATSON
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olikotora

avatar

Messages : 44


MessageSujet: n'abandonne jamais    Sam 22 Juil - 1:52

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Realder

avatar

Messages : 176


MessageSujet: Le Clou du Spectacle   Sam 22 Juil - 8:38

Bonjour Oliko,

Je me suis posé sur ma chaise pour écouter puis j'en ai eu la gorge nouée, tout simplement. C'est de l'or sur une cassette que tu nous as vendu. Est-ce le clou du spectacle ou nous réserves-tu d'autres enregistrements de ce genre?

Je laisse ton sujet ici, dans la section Registre Survivant: peut-être l'as-tu placé ici intentionnellement, préviens-moi si ce n'est pas le cas et je le déplacerai dans ton journal.

A bientôt,

Realder

_________________
"Working to make a better tomorrow for all mankind"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jibao

avatar

Messages : 38


MessageSujet: Re: Journaux de Watson    Sam 22 Juil - 10:47

Si tu ne le fais pas, qui le fera ? ....... Bravo à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olikotora

avatar

Messages : 44


MessageSujet: Re: Journaux de Watson    Sam 22 Juil - 15:03

Merci beaucoup à vous deux, hâte de vous voir en chernarus !

Non c'est loin d’être fini, mais vos petit message m'encourage a continuer de plus belle.

Sur ce je retourne barricadé mon dispensaire ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WATTA

avatar

Messages : 243


MessageSujet: Re: Journaux de Watson    Ven 28 Juil - 0:05

ho oui vraiment original j aime j aime j aime oh oui oh oui oui encore oui oh ahh oh oui j aime lol bounce

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

JE SUIS SUR UN SERVEUR RP POUR FAIRE DU RP) et toi ?
le Rp est la !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olikotora

avatar

Messages : 44


MessageSujet: Saut dans l'inconnu !    Lun 25 Sep - 1:08

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Partie dans l’inconnu , perdu dans l'infini ! Notre salut est par delà les brumes ! RESTE EN VIE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olikotora

avatar

Messages : 44


MessageSujet: Re: Journaux de Watson    Lun 25 Sep - 3:46

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olikotora

avatar

Messages : 44


MessageSujet: Re: Journaux de Watson    Mar 26 Sep - 1:08

le soleil ce couche ... les âmes vaques à leur occupation, sans se douté du court du temps ...

Le temps ? le temps et la réalité on quelque chose particulier en se soir, ne trouvé vous pas ?

les plus routiniés n'y ressentirons aucune différence ! trop occuper à leur tracta et leur songe !

Mais pour ce qui sont encore attentif au détail , n'avait vous pas remarqué quelque chose d’étrange ?

les oiseaux .... le vent ..... le déambulent des necroÏde sur le pavé des rues de vybor,  le ronronnement des mécaniques de ce monde, ce sont tu ..... encore.

Un écho sourde c'est fait entendre ! Un son pareil à un crie plaintif d'une baleine agonisante, lourd et abyssale , ricochant sur le flan des montagnes et inondant les plaine de chernaruse.  

certain seront apeuré, certain seront indifférant , et d'autre ...... comprendront.

Par le passé,le message avait était claire : "...le docteur doit voyager et savoir !..."

Cependant il laissât un dernier héritage, si tout fois son voyage resterait un aller simple dans ces dit "ABYME" de brume bordant chernarus !

Une caisse, renferment une alliance , ainsi que l'ensemble de ses enregistrement audio avec son magnétophone !

Elle était disposée là ! Devant la porte de sont dispensaire. A la vu de tous.

Un geste témoignant de la confiance  en vers les survivant de vybor et du devenir de cette boite.
Sur cette dernier une enveloppe en piètre état était délicatement posé, laissant deviné le contenant.
le dernier enregistrement du Dr WATSON (du moins, il ne l’espérait pas).  

L'enveloppe était griffonnée de quelque mots "d'adieux" ou "au revoir". Une phrase écrit, plus appuyé dans sont encre, indiqué que l'ensemble de ces information était tous ce qu'il avait de plus précieux et quelle devait être communiqué au survivant.

Ce message est adressé à tous les survirant de ce temps et de cette dimension ! A ces âmes et ces cœurs faisant vivre chernarus !

Se soir là quelque chose est différent ... et pourtant.

Où que vous soyer! Qui que vous soyer! Vous aurai toujours cette vague sensation d'une main attentionné, posé sur votre épaule, prêt à ce tendre pour vous relevé est à ce battre à vos coté.

" ... l'homme bon au mauvais endroit peut faire toute la différence..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olikotora

avatar

Messages : 44


MessageSujet: Retour ...   Mar 14 Nov - 19:01

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Realder

avatar

Messages : 176


MessageSujet: A travers les Membranes du Multivers   Mar 14 Nov - 19:42

Bonsoir mon ami,

L'Excellence te sied si bien. Encore une fois, je ne vois rien de plus à dire.

Merci pour ces messages, Oliko.

Ad victoriam.

Realder

_________________
"Working to make a better tomorrow for all mankind"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olikotora

avatar

Messages : 44


MessageSujet: Re: Journaux de Watson    Mar 14 Nov - 23:09

haha merci beaucoup ! "war never change"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WATTA

avatar

Messages : 243


MessageSujet: Re: Journaux de Watson    Mer 15 Nov - 6:53

j aime beaucoup ...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

JE SUIS SUR UN SERVEUR RP POUR FAIRE DU RP) et toi ?
le Rp est la !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olikotora

avatar

Messages : 44


MessageSujet: Re: Journaux de Watson    Mer 15 Nov - 13:30

hâte de rencontré ALICE ! merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journaux de Watson    

Revenir en haut Aller en bas
 
Journaux de Watson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Publicité sur les problèmes digestifs sur des journaux de 1905
» Paul Watson pirate des mers pour combattre les bateaux tueurs de baleines...
» les journaux !
» Archives de journaux récents ?
» Mémoire des hommes (Journaux des unités)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Jour Z :: Rôle Play :: Registre Personnage :: Journal Personnage-
Sauter vers: