Le Jour Z

Aujourd'hui vous êtes seuls, demain nous serons des millions.
 
SiteAccueilCalendrierMembresS'enregistrerConnexion
Tchsssssss Transmission radio : ATTENTION, EVENT EN COURS SUR TISY: VOIR DESCRIPTION DANS LA RUBRIQUE EVENT PERMANENT, ÉTRANGE PHÉNOMÈNE RADIOACTIF... ZONE CONTAMINÉE MASQUE A GAZ ET GANTS OBLIGATOIRES ... Fin de transmission

Tchsssssss Transmission radio ouverture du nouveau garage de Gitanos à Grishino...
Derniers sujets
» echange
Hier à 21:26 par le gitan

» Présentation Joseph Frost
Hier à 19:05 par WATTA

» Achat !!!
Lun 24 Juil - 13:40 par LeChevalier

» Le survivant Hal
Dim 23 Juil - 16:59 par deekgeek

» echange
Sam 22 Juil - 20:55 par maggie greene

» Journaux de Watson
Sam 22 Juil - 15:03 par olikotora

» Disruption: Les Noirs Ecrits de Fran Icesinger alias Frisca
Sam 22 Juil - 12:18 par Realder

» journal intime de WAAM
Ven 21 Juil - 23:14 par WATTA

» Les Hurlements du Grand Vide
Ven 21 Juil - 19:46 par Realder

- 18/07/2017 17/08/2017 -

- 80 / 80 -
100%

Partagez | 
 

 Présentation de Realder Descendres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Realder

avatar

Messages : 118


MessageSujet: Présentation de Realder Descendres   Dim 1 Jan - 15:45

IRL: Bonjour à tous, je m'appelle Rémi, j'ai 24 ans, j'ai récemment terminé mes études d'hydrogéologie, sol et environnement et je travaille actuellement dans le secteur des sites et sols pollués. Bref, j'ai découvert DayZ il y a maintenant 2 ou trois ans et les possibilités offertes par ce jeu m'ont convaincu qu'il valait la peine qu'on s'y investisse.... Tant d'histoires à raconter, tant de gens à rencontrer... Je compte donc améliorer mon expérience du rôle-play sur ce serveur, le Jour Z, si l'occasion m'en est donnée.

Personnage d'après le Background serveur:

Nom: Descendres
Prénom: Realder
Sexe: M
Âge: 24
Nationalité: Français
Profession avant le cataclysme: Ingénieur hydrogéologue (junior)
Alignement: Neutre Bon: les individus neutres bons sont bienveillants et enclins à aider autrui, même si cela nécessite de renverser l'ordre existant (ce qui ne veut pas dire qu'ils ont forcément les moyens pour y arriver).
Principaux traits de caractère:
Bienveillant, rêveur (beaucoup trop), assidu, maniaque, peu confiant, nostalgique


Mes pensées sont floues, embrumées. Je me rappelle de la Terre avant la catastrophe: les guerres, les attentats, la corruption... oui, c'est vrai. Mais aussi les couchers de soleil sur les montagnes, les petites vies tranquilles que nous menions, inconscients de notre chance: de l'eau chaude, de l'électricité, de la musique et tant d'autres détails, futiles, mais qui rendaient le quotidien supportable, voire agréable. Il n'en reste rien aujourd'hui. La Terre est délabrée: des villes, il ne reste plus que des ruines et des bâtiments décrépis ou abandonnés, et des choses innommables les sillonnent. Certains les appelleraient zombies, d'autres marcheurs, d'autres mutants. Peu importe leur nom, peu importe leur nature: eux qui furent autrefois des humains sont désormais des créatures qui se délectent du sang et de la chair des vivants. A en juger par le décor dans lequel je me suis réveillé, cela fait bien longtemps qu'ils sont là et que la surface est devenue inhospitalière. Pourtant, j'ai l'impression de l'avoir quitté il y a si peu de temps... Que m'est-il arrivé? Je n'ai pas de réponse à cette question. La dernière chose dont j'ai gardé le souvenir, c'est d'être entré dans un hélicoptère de l'armée (russe?), sensé nous évacuer en lieu sûr, loin du cataclysme annoncé... Au lieu de cela, je me suis réveillé sur une plage, couvert de sable, transi de froid et vêtu d'un vieux tee-shirt et d'un jean. J'ai l'impression de sombrer peu à peu dans la folie et la panique. Dans le cas ou cela m'arriverait, j'ai écrit dans un journal ce dont je me rappelle avant d'être monté dans l'hélicoptère, avant tout ces évènements... Voici les mots que je relis chaque soir:

Mon nom est Realder Descendres, né en France le 4 décembre 1992. C'est avec mon diplôme d'ingénieur hydrogéologue en poche (l'étude de l'eau et des sols pour la construction, l'alimentation en eau potable...) que je suis parti avec quelques amis dans le but de réaliser un voyage de fin d'études dans les pays de l'Est. Ce séjour était sensé me permettre de traverser le continent, de l'Allemagne jusqu'à la Russie. Ce voyage ne s'est pas déroulé comme prévu...
Cela faisait en effet quelques semaines que les informations mondiales parlaient d'une hausse des agressions et de la sauvagerie avec lesquelles elles étaient menées, principalement dans les pays pauvres ou en voie de développement. Ce n'était pour moi que des mots, un simple titre dans l'actualité présentée par les médias. Certaines personnes disaient que les gouvernements nous cachaient la vérité, que  la situation était beaucoup plus grave qu'il n'y paraissait. Des rumeurs ont commencé à circuler à propos de morts qui revenaient à la vie, de virus ou de radiations qui flottaient dans l'air et transformaient la population en êtres assoiffés de sang. Je n'y ai d'abord pas prêté attention: après tout, si aucun état d'urgence n'avait été décrété, il n'y avait pas de raisons de revenir en France!
Ce n'est que lorsque les chaînes de télévision locales (nous étions alors peut-être en Ukraine, bien que cela soit assez flou dans ma tête) ont commencé à diffuser des messages d'alerte que nous avons saisi, moi et mes amis, toute l'ampleur de la situation. Les aéroports fermés, il ne restait plus que les voies ferroviaires et les centres d'évacuation par hélicoptères pour retourner en France et c'est dans la plus grande panique que nous nous sommes précipités pour prendre un transport dans l'héliport le plus proche.
Rien n'aurait pu me préparer au spectacle qui m'attendait une fois là-bas: des centaines de gens à l'air effrayé montaient dans des transporteurs déjà bondés, surveillés par des militaires visiblement débordés. C'est à ce moment-là que l'horreur a commencé: des cris ont commencé a raisonner et les militaires ont fait feu sur la foule. Je me rappelle clairement avoir vu un homme trempé de sang continuer à avancer et mordre un soldat à là jugulaire tandis qu'un autre marchait vers nous malgré sa poitrine constellée d'impacts de balle.
La suite des évènements n'est pas claire; je me rappelle être monté dans un des transporteurs avec quelques-uns de mes camarades.  Des camarades que j'ai perdu depuis longtemps maintenant.

A l'heure où je relis ces mots, je pourrai bien être le seul survivant du groupe de départ en effet. Widow est mort, je me rappelle l'avoir vu se faire dévorer vivant par ces choses qui furent autrefois des humains. Quant-à Frisca, je ne sais pas ou elle est. J'espère qu'elle a réussi comme moi à se trouver un abri. J'ai réussi à me barricader dans une maison, au sein d'une petite ville appelée Msta (Mcta en russe apparemment). Je dispose d'assez de nourriture et d'eau pour tenir encore quelques jours mais il va bientôt falloir que je sorte...

Ce monde a sombré dans le chaos. Les communications avec les autres pays sont visiblement coupées et j'ai peu d'espoirs de retrouver ma famille un jour (- si elle est toujours en vie). Je ne sais toujours pas pourquoi je ne suis pas comme ces créatures là-dehors. Virus, bactérie, prion... peut-être même une expérience militaire qui a mal tourné? A moins que ce ne soit un holocauste nucléaire et que les radiations aient transformé ces gens en zombies... J'espère un jour trouver des survivants et qui sait? Quelqu'un saura peut-être m'expliquer la cause de cette apocalypse...

En route Realder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Présentation de Realder Descendres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de l'association IDEAL73
» Présentation du Mouvement Démocrate
» Superbe présentation illustrée des Corons
» Présentation de la Wii Fit
» Présentation de la boutique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Jour Z :: Règlements & Information :: Inscription :: Acceptée-
Sauter vers: