Le Jour Z

Aujourd'hui vous êtes seuls, demain nous serons des millions.
 
SiteAccueilCalendrierMembresS'enregistrerConnexion
Fermeture temporaire du whitelistage
Derniers sujets
» La fille avec un zippo sous un arbre mort
Hier à 17:33 par Carl Seydlitz

» Présentation de Milo-Tomas-Jonas Waro
Hier à 3:46 par Carl Seydlitz

» Présentation de Dimitri Castrovitch
Dim 19 Nov - 22:47 par Carl Seydlitz

» Présentation Simon Younger
Dim 19 Nov - 22:40 par Carl Seydlitz

» JOURNAL D ALICE (a Michel)
Dim 19 Nov - 22:33 par WATTA

» Le Major
Dim 19 Nov - 18:39 par Drown

» Présentation de Donald Cartner
Dim 19 Nov - 17:03 par mathieu900v

» Présentation Kuraq Thomas
Dim 19 Nov - 15:56 par Realder

» Présentation Damien Lacourt
Sam 18 Nov - 14:00 par Diamantespion

- 18/11/2017 17/12/2017 -

- 120 / 80 -
100%

Partagez | 
 

 Départ pour Pégas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noé



Messages : 5


MessageSujet: Départ pour Pégas   Dim 26 Mar - 3:53

Hiver 2014, déjà un an après l'intervention de L’ONU, la péninsule Arabique, après avoir décrété l'extermination de plus de 80 pour cent de la population, a décidé d'ouvrir ses frontières à l'union soviétique, qui y a installé ses bases et centres de recherches .
Nous sommes toujours dans le désert Jordanien, mais le survol de notre zone et le largage des bombes incendiaires, sur toutes traces de présence humaines ou de celles des infectés, nous a obligés à nous diriger vers l'est et tenter de rejoindre l'Espagne, ou se trouverait le centre de commandement Pegas , où s'organisent les forces de résistance du mouvement Indépendant International .

Nous sommes enfin arrivés, mais nous avons perdu beaucoup des nôtres, la planète semble abandonnée, entre les infecter et les survivants, ils ne restent que les factions, des groupes sans foi ni loi , qui tuent et pillent, et sont organisées et armées .

Nous avons avec nous quelques anciens militaires, qui nous forment aux tactiques guérillas, nous sommes aguerries et leur causons beaucoup de pertes et surtout gardons nos biens , mais nos nombres diminuent, nous devons trouver d'autres survivants .

Le centre Pegas , nous a donné l'itinéraire pour rejoindre le camp base 10, dans les alpes Françaises, après nos êtres reposés , et réapprovisionnés en vivres et en armes, nous reprenons la route, direction les Hautes montagnes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noé



Messages : 5


MessageSujet: Re: Départ pour Pégas   Dim 26 Mar - 3:54

Nous avons était attaqués sur la côte Atlantique, une horde de ce qui était certainement des pécheurs de cotes, nous ont assaillis alors que nous cherchions à récupérer quelques barques, pour ramener du poisson, qui nous apporteront des protéines naturelles, les femmes porteuses d'enfants sains, sont notre priorité, elles sont le futur de l'humanité, leurs nutritions et leurs sécurités sont notre principale priorité .
Trois membres combattants ont était dévorés , sous nos yeux, 6 autres ont été soignés à temps , nous devons rester sur nos gardes .
Nous avons repéré un troupeau de vaches, nos flèches feront le travail, les munitions sont rares, nous devons les économiser .
Les viandes cuites au coin du feu , nous apportent du réconfort et de la force, pour une nuit on oublie le chaos qui règne, et chacun revient sur ses souvenirs d'avant la tempête Z .
L'histoire de Zéla, ma touché, quand l'ordre de rassemblement général, près du Jourdain , le fleuve biblique ,a été annoncés, et que les forces soviétiques et du moyen-orient, furent déployés , elle a compris que les eaux du fleuve seraient bientôt rouges de sang, elle a fui avec sa familles vers le désert du Bakri, aussi aride que la lune et aussi chaud que le soleil, très peu ont survécu, elle est son fils ont errait des mois, ce nourrissant de plantes et de petit gibier; trouvant des sources dans les profondeurs des grottes , elle a appris à vivre en terre hostile avant de trouver d'autres rescapés du carnage et organiser sa fuite pour rejoindre Pégas .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noé



Messages : 5


MessageSujet: Re: Départ pour Pégas   Mer 29 Mar - 16:40

Sur le chemin qui mène au pied de la montagne, nous avons trouvé quelques villages, tous abandonnés, cela nous a permis de récupérer des choses utiles, vêtements, outils et surtout de l'engrais et des graines, dans une ferme, quelques infectés occupés la zone, nous en avons enfermé quelques-uns et tuer tous les autres, une quinzaine
Nous avons repris la route et faisons notre campement à 700 mètres d'altitude dans un ensemble de rochers, qui nous protégeront, d'un éventuel sniper, nous surplombons une petite vallée, ce qui nous permet de détecter tous mouvements en contrebas .
Le repas finit tout le monde rejoint ses tentes, pour une bonne nuit de sommeil réparateur, les tours de gardes se feront par deux, à 80 mètres de distance les uns des autres, je prend le premier quart .
Les souvenirs reviennent à la lueur des étoiles; un cours instant je m'évade et revois, les visages et les sourires de ceux qui avaient fait partie de mon existence, avant la progression du virus, mes sœurs ,Ella, Esmeralda, mes frères Khalid, Omar et Zouman, la tristesse m'envahis et des larmes glacées coulent sur mes joues, ma bien -aimé Zoulika, mes enfants Inias, Lamine, Kadira et Fadila mes princesses, tous disparus le jour du grand rassemblement, J'étais dans les mines de cérium ce matin-là, quand les sirènes se sont mises en marches, ils avait bloquez les tunnels et les avait piégés , mais quelques courageux et moi connaissions les galeries par cœurs et sommes sorties par une cheminée haute de 210 mètres, sous la surface de la terre, et nous sommes retrouvés en dehors de la zone .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noé



Messages : 5


MessageSujet: Re: Départ pour Pégas   Mer 29 Mar - 16:41

Je n'avais jamais vu un tel déploiement de forces de toute ma vie, des contingents par milliers entouraient la ville, des hélicoptères dans le ciel tirés, sans discontinuer, les blindés armés de lances flammes incendiées toutes sur leurs passages, les cris et les pleurent s'entendais à des kilomètres, avec le fracas des bombes c'était l'apocalypse annoncée dans la Genèse, nous assistions à ce spectacle pétrifié, cela a duré jusqu'à tard dans la nuit, le silence a remplacé le chaos, seuls les brasiers gigantesques, apportés de la lumière à ce sombre tableau, aux couleurs de peurs et de morts .
Quelques cris ici et là, percées de temps en temps les ténèbres flamboyantes, suivis aussitôt de rafales de fusils automatiques, le sons des armes des soldats, me sortit de ma torpeur, comme un déclic, je fis signe aux autres, tous pétrifiés et complètement détruits, par ce dont ils avaient été les témoins , l'extermination totale de toute une ville et de ses habitants, et de ce fait, leurs familles .
Je relevais les hommes et mes mots jaillissaient comme des coups de poings, je les traînais pour les sortir de leurs torpeurs avec force , ils étaient abattus .
Nous avons pu tant bien que mal à rejoindre la carrière de souffre du grand Ninjab, au sud du village de Ben -Harem, et sommes resté là un bon moment abasourdit et choqués, ne sachant quoi faire .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Départ pour Pégas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Jour Z :: Rôle Play :: Bibliothèque de Chernarus :: Anciens Journaux de Personnages (Archives)-
Sauter vers: