Le Jour Z

Aujourd'hui vous êtes seuls, demain nous serons des millions.
 
SiteAccueilCalendrierMembresS'enregistrerConnexion
Tchsssssss Transmission radio : ATTENTION, EVENT EN COURS SUR TISY: VOIR DESCRIPTION DANS LA RUBRIQUE EVENT PERMANENT, ÉTRANGE PHÉNOMÈNE RADIOACTIF... ZONE CONTAMINÉE MASQUE A GAZ ET GANTS OBLIGATOIRES ... Fin de transmission

Opération Armband Récupération de VéhiculeDe manière à identifier les véhicules des joueurs actifs, il vous est demandé de disposer au plus vite un brassard blanc en haut à droite de votre voiture, camion ou bus.voir poste sur HRP :: Annonces Serveur
Derniers sujets
» Saut dans l'inconnu !
Aujourd'hui à 3:46 par olikotora

» Le Major
Hier à 21:50 par Ecalid

» Ouverture du Bar
Sam 23 Sep - 20:24 par vanyvanky1

» journaux de gitanos
Ven 22 Sep - 5:52 par le gitan

» CADASTRE DE VYBOR
Lun 18 Sep - 10:02 par JuFa

» Loi et réglementation de la Ville de Vybor!
Sam 16 Sep - 19:28 par Ecalid

» Présentation de Cкорая
Sam 16 Sep - 15:47 par Realder

» LISTE HABITATION DE VYBOR
Sam 16 Sep - 14:41 par WATTA

» DECLARATION HABITATION VYBOR
Sam 16 Sep - 13:37 par WATTA

- 18/09/2017 17/10/2017 -

- 155 / 80 -
100%

Partagez | 
 

 La chronique de Relic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
carl seydlitz

avatar

Messages : 360


MessageSujet: La chronique de Relic   Dim 26 Fév - 18:36



I have come curiously close to the end, down
Je suis passé curieusement près de la fin, plus bas,

Beneath my self indulgent pitiful hole. Defeated I

En dessous de mon moi”,indulgent vide et pitoyable. vaincu

Concede and move closer. I may find comfort here
Je reconnais ma défaite, et m'approchant. Je pourrais trouver du réconfort ici

I may find peace within the emptiness. How pitiful.
Je pourrais trouver la paix dans le vide. Ô combien pitoyable.

It's calling me
Ça m'attire...

And in my darkest moment, fetal and weeping.

Et dans mes instants infiniment sombres, un gosse larmoyant.

The moon tells me a secret. My confidant.
La lune m'a révélé un secret. Ma confidente.

'As full and bright as I am, this light is not my own
“Aussi pleine et brillante que je sois, cette lumière n'est pas la mienne

A million light reflections pass over me'
Un million de lumières se réfléchissent sur moi”

It's source is bright and endless. She resuscitates the hopeless
Sa source c'est la lumière et l'infini. Elle ressuscite les désespérés

Without her we are lifeless satellites drifting.
Sans elle nous ne sommes que des satellites errants sans vie.

And as I pull my head out, I am without one doubt
Et tandis que je relevais la tête, Mes doutes s'évanouirent

Don't want to be down here, Soothing my narcissism I
Je ne veux pas mourir ici. Abandonnant mon amour-propre, je

Must crucify the ego, Before it's far too late
Dois sacrifier mon ego. Avant qu'il ne soit trop tard

I pray the light lifts me out, Before I pine away.
Je prie la lumière de me soulever, Avant que je ne dépérisse

So crucify the ego, Before it's far too late
Sacrifier l'ego, Avant qu'il ne soit trop tard

To leave behind this place so, Negative and blind and cynical
Pour quitter cet endroit si, Sombre, aveugle et cynique

And you will come to find, That we are all one mind
Et tu constateras, Que nous ne sommes tous qu'un seul esprit

Capable of all that's, Imagined and all conceivable
Capable de tout, Imaginer et concevoir

Just let the light touch you, And let the words spill through
Laisse simplement la lumière t'effleurer et laisse les mots te toucher

Just let them pass right through, bringing out our hope and reason.
Laisse les simplement te traverser, Nous révélant l'espoir et la raison

Before we pine away.
Avant que nous ne dépérissions


une petite introduction musicale du chapitre 2 Smile

_________________
Si tu me trompes une fois,honte a toi !
Si tu me trompes deux fois, honte a moi !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
carl seydlitz

avatar

Messages : 360


MessageSujet: Re: La chronique de Relic   Mar 28 Fév - 18:01

La salle d'op est calme pour le tour de service gamma, en temps universels terrestre il est 5 heures du matins; et l'assistante-junior Ayuma Clarks a dut mal a garder ses yeux brun-verts ouvert.
Toute la journée elle s'est perdus dans des masses de papiers et de carnet...des journaux...des bouquins que remontent les équipes alpha sur la surface de la terre.

La grande partie du travail de tri et d'analyse est réalisé par une équipe d'historien et d'archéologue de haut-niveaux et ils sont très sélectifs...tout les documents non-pertinent était mis au rebut...et c'est la qu'ayuma déniché ses trésors, un livre de cuisine en russe, une revue de pêche et des romans ! des tas de romans....l'appel de cthulhu...trois hommes et un bateau...et ces carnets manuscrits mystérieux et apocryphe qui la tenait éveillé depuis 1 mois...

Son regard caressait la grande console d'analyse d'onde radio, avec ces cadrans holographiques et ses courbes clignotantes et familière, quand elle aperçu une lueur dans le coin de son oeil.
En s'approchant du cadran, elle projeta sa main pour l'agrandir et mieux voir l'anomalie....un déclic et un frisson parcourut sa colonne vertébrale...Euréka hurla t'elle en réveillant le reste de l'équipe...
-on a un écho ! oh mon dieu ! il y a un écho sur zone ! dit-elle surexcitée.
L'assistant directeur junior s'ébroua et se dégagea du siège baquet de navigateur, pour allez voir la source de ce bruit importun.
Ayuma vit l'air sévère du Ghanéo-bielo-russe qui s'approchait en ruminant et tétanisé par la crainte de ce prendre un 36 iéme avertissement de comportement, elle se contenta de pointer la courbe de l'anomalie.
-Oh ! nom d'un chien ! dit'il c'est un écho !?
-c'est une onde radio, localisation 81.63 par 62.39 azimuth 735 par 65 ! dit ayuma en activant plein de boutons holographiques sous l'air ahuri de son chef.
-amplifie l'écho et enregistre pour la cellule d'analyse dit l'homme pour gardez une contenance.
-non ! je peut faire mieux cria la jeune femme et la salle fut assailli par des voix venus d'un autre temps.
"ah j'sais pas trop !? j'sais pas sur lequel j'vai appuyer ? allo micro ! " dit une voix


_________________
Si tu me trompes une fois,honte a toi !
Si tu me trompes deux fois, honte a moi !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
carl seydlitz

avatar

Messages : 360


MessageSujet: Re: La chronique de Relic   Lun 13 Mar - 22:03

Curieusement....je suis passé près....de la fin....je suis le vent ....un loup hurle dans la nuit.
Roger sait qui le dirige et accélère sa course sur la voie du chemin de fer de novod.
-Putin mec...dit le marines a la forme blanche qui court a ses cotés, "tu me fais chier carl!"

Les loups l'entourent, les yeux jaunes et les crocs acérés se dirigent vers roger...sa gorge ...ses mollets...
Le marines pose le baril qu'il trimbale depuis 2 kilomètres....un loup se cogne dedans et s'assomme...le fantôme se penche sur l'animal...la main caresse délicatement le poil blanc de la bête...dans un murmure on entend "courage danseur de lune, ce n'est pas encore un bon jour pour mourir"
Roger ne peut pas l'entendre....il court vers un wagon comme si le diable était a ces trousses....ou si cinq gros diable le poursuivaient....
Le fantôme colle son oreilles sur le poitrail du loup pour écouter ce que le coeur de l'animal dit, mais trois détonations de calibre 12 rompent le charme...roger a trouvé un wagon pour se réfugier.
Le loup se remet sur ces pattes en jetant a peine un oeil a la forme blanche...n'a qu'un oeil et ombre sifflante sont mort prés de la piste d'acier....l'homme-noir a dansé avec son baton crache feu...il est temps de partir pense danseur de lune.
Le fantôme regarde les loups qui détalent dans les collines boisés....il a vu naître la plupart de ces créatures, mais le loup qui dansait sous la lune a toujours eut sa préférence...il lui fait penser a une fille qui dansait aussi a la lumière de l'astre nocturne.
-j'suis pas mort crache roger en s'approchant du spectre.
le marines vient de prendre un shoot d'adrénaline et il est tremblant...en sueur..il a encore survécut.
-t'a raté ta cible mec ! dit roger d'une voix chevrotante....il regarde la forme qui fait un geste étrange avec sa main.
L'américain en baissant les yeux voit sa main droite agité de tremblement, il se saisit de sa gourde et la vide...l'eau guérit tes douleurs et tes peines pense le marines...
Carl lui a dit un truc comme ca....lorsque....c'était il y a longtemps....une autre vie ?
Le fantôme regarde les collines et hausse les épaules en se retournant il voit roger qui reprend le baril et continue sa route....vers l'est, il tourne le dos au soleil et s'éloigne.

Après une minute de réflexion, le spectre reprend sa poursuite...

_________________
Si tu me trompes une fois,honte a toi !
Si tu me trompes deux fois, honte a moi !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par carl seydlitz le Mer 15 Mar - 3:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
carl seydlitz

avatar

Messages : 360


MessageSujet: Re: La chronique de Relic   Lun 13 Mar - 23:40

Le fantôme a une sensation de claustrophobie....ce n'est pas commun pour un être intengible ce dit'il.
La prison est sinistre, mais moins que ces gardiens au brassards écarlate.
L'esprit ne jette pas un regard au commandant hystérique et au toubib chinois...il n'a d'yeux que pour la fille a genoux, son regard iridescent le fascine....
Le chinois pose des questions qui n'ont plus de sens...une rébellion...une révolution de quoi !?
Des morts qui ne le sont pas...réveille toi mon garçon....les rues sont pleine de gens qui ne devraient pas être morts...
Pourquoi tuez cette fille ? le fantôme a envie de hurler...personne ne l'entend...il a envie d'étrangler ce petit connard de torquémada bridé...mais il n'a plus de substance et son poing passerai a travers.
Il s'approche de la fille pour chuchoter a son oreille "fran ?" dit-il doucement...elle a un geste agacé.

Soudain une lumière aveuglante jaillit de nulle part....le fantôme soupire...enfin la lumière de l'au delà...je vais rejoindre ce vide si réconfortant....mais c'est seulement la lampe d'un de ces crétins communistes.....ca m'appelle....tu parle ! pense le fantôme avec amertume...
Le petit interrogatoire continue; on parlent d'un xao meng truc muche...qui va causez la mort de gens et....blablabla !  toujours plus de justifications foireuse pour tuer plus de gens...

Le fantôme voudrai un estomac pour dégueuler un flôt de haine sur les pompes de ces mecs...
Où leurs fracassez la tronches avec ces poêles a frire jusqu'à ce que leurs visages d'hypocrites ne soient plus que de la bouillis sanguignolante et....deux coups de feu....la fille est morte !!!

Le fantôme reste prés du corps de la fille pendant une éternité....frontière d'acier....elle a parlé de la frontière d'acier....le fantôme a déjà entendu ce nom.
Tu n'est pas morte seule....même si je ne suis plus qu'un esprit...pense l'ombre de celui qu'on appelait le contrôleur-chef Frenchy de la team alpha bulldogs.

Alors frisca sentit un appel....une lumière au bord du vide...ca m'appelle....et contre toute attente elle se détourna...

_________________
Si tu me trompes une fois,honte a toi !
Si tu me trompes deux fois, honte a moi !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
carl seydlitz

avatar

Messages : 360


MessageSujet: Re: La chronique de Relic   Mer 15 Mar - 4:49

Il y a un bruit...le fantôme relève la tête vers la tour de cherno....l'ombre de l'immeuble est une menace inquiétante sur les épaules du spectre.

Une voix....une voix traverse l'espace et le temps en une boucle impossible....un souvenir...

Il y a un type qui chante...carl sait qui est cette voix...l'homme au yeux vairon...sa majesté Ziggy.

Oui il déjà entendu cette air....space oddity....mais cette fois c'est différent...plus noir...plus désespéré...

Une autre chanson...un autre rêve hante les survivants de la tchernarussie, parlant de trahison...
Carl regarde les immeubles, cherchant les chauves souris de l'enfer....en vain.
Il se rappelle vaguement de sa vie, de la fin qu'il a connu...de la mission...que c'était très important...
mais surtout que...non, c'est évanoui...dissipé...disparu...la nuit est froide dans tcherno sans chromes et sans verres.

La bas dans le nord des hommes se battent pour.....une couleur ? il y a des brassards rouges et d'autre jaunes. danse, danse dans le feu....Le fantôme pense et déjà il est prés du corps d'un soldat vaincu...
Carl regarde la chaleur qui s'évanouit de la dépouille, tout ce qu'il a été n'est plus, tout ce qu'il aurait put devenir aussi...ca m'appelle...carl entend le sombre grincement de la porte des morts.
Le spectre ne reconnait pas l'homme qui a ordonné le meurtre de la fille aux yeux de glace; et quand bien même....maintenant il n'a plus de colère contre lui.
-il ne restera bientôt plus rien de moi, chante david bowie.

Un hurlement de triomphe emplis la faille de son coeur....danseur de lune !
Le loup est devenu le chef de sa meute, carl sourit en pensant a ce louveteau...il deviendra un grand chef avant de succomber a la maladie qui infecte le monde....mais qu'elle combat il va mener...qu'elle gloire il gagnera au cours de ces aventures...il dansera dans le feu une dernière fois...avant de devenir...invisible....la musique s'affaiblit.
Carl ne veut plus penser a tout ca....il veut avoir la paix...il veut se reposer dans un trou, six pieds sous terre....il veut qu'on lui amène le roi du disco.....il.....la musique cesse....


_________________
Si tu me trompes une fois,honte a toi !
Si tu me trompes deux fois, honte a moi !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
carl seydlitz

avatar

Messages : 360


MessageSujet: Re: La chronique de Relic   Dim 19 Mar - 0:02

L'ennemi est après moi...encore !
Roger n'en peut plus, il aperçoit la forme blanche qui le traque, le guette, le poursuit....
Il ne s'arrête pas de chuchoter a son oreille et Roger ne peut plus...ne veut plus dormir.

Le fantôme du haut de la colline plonge son regard dans la mer. Du haut de la falaise, il est tentant de sauter....mais il craint de se casser un os... ennuyeux pour un esprit...devras t'il consulter un docteur fantôme...porter un plâtre ectoplasmique..."ho c'est quoi ?" dit'il en regardant une ombre dans les eaux.
mais ce n'est rien, rien qu'une nouvelle victime sur le rivage de l'achéron....Carl connait cette femme...
Une chute et c'est fini....une larme de plus dans ce vide en moi.

La curiosité l'arrache a sa tranquillité, son âme n'est pas prête au silence....pas encore.

Roger stoppe brutalement devant la ferme.....deux formes...il dégaine l'épée et se prépare a danser la valse des feuilles....mais ces gens ne sont pas hostile....la fille veut se saoulé...le type ne dit rien dans l'ombre....le fantôme lui dit que c'est fran et irwin....
Le marines s'en branlent comme de sa première M4....il veut dormir....depuis une semaine il n'a pas aligné une heure de sommeil d'affilé.
Carl n'a pas l'air content, roger sait qu'il va appelez les loups ou pire il va détournez son bras pour qu'il frappe quelqu'un, comme l'autre fois ....ce gamin, irritant !

le spectre suit les deux survivants dans la nuit épuisante...il n'a rien d'autre a faire...l'américain ne transmet pas ses questions a la fille aux yeux de glaces...un loup hurle...c'est "parle aux ombres", une louve de la grande tribu de la montagne verte.
Elle est là avec une douzaines de ces congénères lupins, dans la forêt.
Carl s'approche de la louve grise, qui émet un petit jappement presque joyeux, les autres oreilles baissées ont sentis la présence de l'ombre humaine, et ils ont peur; ils voudraient se battre, déchirer cet esprit, manger sa chair, broyer ses os, laisser des cicatrices sur son visage.
"Celui qui ne dort pas est le bienvenue " déclare parle aux ombres calmant les grondement de la meute.
"j'aimerai que vous épargnez mes deux amis là bas" chuchote carl tranquillement a la meute.
"non ils ne sont pas d'içi, nous devons les tuez !" rétorque la louve.
-moi non plus je ne suis pas de ce monde et vous m'acceptez demande le fantôme.
-Ils tombent des étoiles, ils n'ont pas de places içi, comme les homme-tordus...nous devons les tuer...
-tuer....tuer....tuer reprend la meute dans un grondement terrible.
Jamais carl ne s'est sentis si faible.
Alors la meute se mit en chasse et ils disparurent dans la nuit...laissant le spectre tout seul...

Le fantôme a retrouvé la fille et les loups, il ne peut rien faire en ce monde, une larme emplit le vide en lui....le puit qui s'ouvre sous son âmes et sombres comme les eaux de la mer, on ne sait pas ce qui est tapis là....ca m'appelle pense t'il....oui je crois...que je suis prêt a plonger...




_________________
Si tu me trompes une fois,honte a toi !
Si tu me trompes deux fois, honte a moi !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
carl seydlitz

avatar

Messages : 360


MessageSujet: Re: La chronique de Relic   Ven 24 Mar - 23:52

Le sang a éclaboussé les murs de la grange...le fantôme ne voit que des gouttes noires qui tombent vers le plafond...sombres et écarlates....la substance-mort le fascine.
Carl distingue a peine les formes spectrales des survivants....il ne voit que troutmann et les reliques dont il est malgré lui le gardien.
L'aura de roger est bleu, avec des soupçon de rouge-carmin et une tâche verte en forme de feuille, carl sait que le marines est enfin parvenu a une forme de paix.
Roger regarde les cadavres allongé sur le sol, en silence il se détourne...il a envie de fumer une clope.
Ces mecs l'avaient bien cherché et la communauté des survivants a réclamez son droit a la vengeance.

Le fantôme regarde les poutres où les gouttes se sont aggloméré en une sphère d'eau noire et luisante, pendant un cours instant il croit voir une vision de l'avenir....des massacres engendrant d'autres massacres....puis il se souvient que c'est de la substance-mort, et qu'elle est incapable d'envisager un avenir heureux....il s'en détourne et laisse la sphère dégouliner dans le plafond pour rejoindre les étoiles.

Il a une drôle d'impression, d'habitude ce qui s'échappe d'un mort disparaît presque en un instant...
là; une colonne de ténèbres part a l'assaut du ciel...peu importe....il n'est déjà plus là.... il ne voit pas l'autre spectre qui se forme dans la grange au milieu des pendus... c'est une vision du passé....vingts quatre personnes furent horriblement torturé en ce lieu...ils ne voulaient rien a part survivre quelques jours...quelques heures...mais un monstre en a décidé autrement.
Le nouveau spectre touche le trou béant de son flanc décharné d'où s'échappe un liquide noire et visqueux.
Si il avait une langue, une bouche et des poumons, il saluerait d'un rire démoniaque son éveil en ce monde...mais il se contente d'esquisser un sourire de toute ses dents pointus et jaunes.

Roger s'est arrêté dans une clairière pour regarder la pleine lune, un hélicoptère venom du corps des marines s'est écrasé près de là....le spectre regarde le jeune asiatique prés de la lada en mauvais état.
Son aura est lumineuse, une âme simple, le héro d'un monde nouveau pense le fantôme.

Des héros d'un monde anciens font alors leurs apparitions....les communistes du dimanche de l'apocalypse...." ils ont tué fran" dit le fantôme....pathétique...et combien d'autres encore...
-dit leur que ca ne sert a rien crie le fantôme a l'adresse du marines mais ce dernier le chasser avec son épée.....fatigué le spectre choisit de disparaître....

And as I pull my head out, I am without one doubt
Et tandis que je relevais la tête, Mes doutes s'évanouirent

Don't want to be down here, Soothing my narcissism I
Je ne veux pas mourir ici. Abandonnant mon amour-propre, je

Must crucify the ego, Before it's far too late
Dois sacrifier mon ego. Avant qu'il ne soit trop tard

I pray the light lifts me out, Before I pine away.
Je prie la lumière de me soulever, Avant que je ne dépérisse

So crucify the ego, Before it's far too late
Sacrifier l'ego, Avant qu'il ne soit trop tard

To leave behind this place so, Negative and blind and cynical
Pour quitter cet endroit si, Sombre, aveugle et cynique

And you will come to find, That we are all one mind
Et tu constateras, Que nous ne sommes tous qu'un seul esprit

Capable of all that's, Imagined and all conceivable
Capable de tout, Imaginer et concevoir

Just let the light touch you, And let the words spill through
Laisse simplement la lumière t'effleurer et laisse les mots te toucher

Just let them pass right through, bringing out our hope and reason.
Laisse les simplement te traverser, Nous révélant l'espoir et la raison

Before we pine away.
Avant que nous ne dépérissions

Et alors la lumière le souleva dans la nuit de tchernarussie, et la lune fut satisfaite....le fantôme était partis.

_________________
Si tu me trompes une fois,honte a toi !
Si tu me trompes deux fois, honte a moi !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
carl seydlitz

avatar

Messages : 360


MessageSujet: Re: La chronique de Relic   Dim 26 Mar - 16:15

Dans son siège baquet anti-grav, l'assistante directrice junior Ayuna clarks sommeille.
Le balancement hypnoptique du fauteuil a terminé l'oeuvre des heures d'analyse d'une tonne de livres imprimés et manuscrit qu'une équipe sol a découvert dans une cave de la zone foxtrot 25.
Des survivants c'étaient donné beaucoup de peine...creusé une cavité...emballé des centaines de livres et carnets...l'américano-japonaise avait lu le rapport fasciné, débriefé l'équipe et analysé les livres et cette odeur ?!....il y avait une odeur....un parfum qui avait résisté au temps......du café !?
-WAAAATTTTAAA ! hurla ayuna en se réveillant.
L'équipe de pont n'eut presque pas de réaction, Zakiah larstrom la spécialiste des communications ne retint pas un rire devant l'air consterné de la nouvelle officier de pont ayuna clarks.
-interface vocale machina chûchota cette dernière en essayant de se détacher du siège et de récupérer sa dignité perdu....elle réfléchit et déclara :
-recoupe toute les références contenant les termes "café....livres....bibliothèque....écrivain et sommeil dans la base de donnés de toute les zones de bravo a kappa "
-je trouve 12 millions de réponse yuna.....c'est lourdingue dit la voix enfantine de machina.
L'intelligence artificielle qui contrôlait toutes les fonctions du vaisseaux phénix avait choisi cette voix de fillette a l'accent traînant avec un petit air prétentieux...
Un petit signal sonore fit sursauter ayuna, l'équipe se retourna vers la console de communication.
-réception d'un flux de donnée sur zone, dit zakiah avec un sourire....en audio seulement madame dit-elle en regardant ayuna qui se rétablissait après être sortie du fauteuil.
-passe-le ! passe-le ! dit l'asiatique essouflée.




La baie des navettes bourdonne d'activité, les techniciens, les commandos et les glisseurs dolphins dansent une chorégraphie technologiques.
L'assistante directrice junior a l'air d'une poupée a coté du superviseur "heavy gear" et son mètre quatre vingt quinze.
Elle lui tend le padd holographique qui ressemble a un gros cigare, et l'haitien le prend délicatement dans sa main ganté d'acier.
-les coordonnés de votre mission superviseur dit l'asiatique un peu hésitante devant l'air martiale de l'équipe.
L'haitien regarda de haut l'américano-japonaise, la salua et dit ;
-bien madame, on va faire ça !
Il ne jeta qu'un oeil a l'équipe qui se mit en mouvement vers le dolphin assigné.
Ayuna vit partir l'appareil, traverser la baie et plonger vers la planète au reflet brunâtre qui était autrefois la terre.
Elle pensa a Roger troutmann et se dit qu'il avait réussi la mission...enfin elle l'espérait...mais il n'avait pas l'air normal....et où sont les autres chûteurs ?
-il y a un truc qui cloche ! se dit-elle.

_________________
Si tu me trompes une fois,honte a toi !
Si tu me trompes deux fois, honte a moi !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La chronique de Relic
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rédaction d'une chronique - Tutoriel
» Constipation chronique en 4ans fille...
» rhume chronique
» Maladie chronique
» Création d'une chronique, comment faire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Jour Z :: Rôle Play :: Journal Survivant-
Sauter vers: