Partagez
Aller en bas
Messages : 4

Voir le profil de l'utilisateur

Journal Simon Younger

le Jeu 30 Nov - 22:33


Je me réveil au beau matin près d'une forêt. J'étais incapable de savoir comment j'ai fais pour être arrivé en plein milieu de nulle part. De plus, les vêtements que j'avais, n'était pas les miens. J'arrive près d'un village et je commençais à me poser des questions. C'était mort, il y avait personne pas un mot, pas un bruit, seulement le vent. Les bâtiments étaient en ruines, des voitures brûlées et puis j'observe de loin une personne. Je lui cris de loin pour lui demander de ce qu'il s'est passé. Il se retourne et cours vers moi. Ses gestes et ses mots étaient étrange, je lui ai demandé d'arrêter de courir mais il continuait et il m'attrape. Il me mords, il me frappe et j'essai de faire de mon mieux pour me défendre à main nue car je n'avais rien sur moi. Cette personne n'était pas humain, c'était un monstre, voir un animal. Il avait des vêtements sales, troués, comme-ci il n'était pas le seul à être dans la misère. J'ai du faire un choix, le tué pour ma survie. Soit c'était lui, soit c'était moi. J'ai perdu du sang suite au conflit, j'ai réussi à me faire un bandage pour arrêter les saignements.



Après ce massacre, j'essayais de faire du repérage pour me renseigner sauf que j'ai marché sur du verre et une deuxième personne est à mes trousses. Il arrive à me mordre pour me faire saigner, je réussi malgré mes mains fracturés à le tuer. En a peine quelques minutes j'ai déjà tué deux personnes. Puis je commençais à paniquer. Je n'arrivais pas à trouver de quoi me soigner. Toutes les maisons étaient vide, très vite. Je pensais que j'allais y passer, je commençais à des tremblements musculaires, des troubles de la conscience, je commençais à voir noir et blanc et par chance j'ai trouver une hache, de quoi couper des vêtements pour enlever les saignements et par miracles j'ai survécu.



Après quelques heure de marche. J'arrive dans une ville. Cette ville me disait quelque chose j'avais l'impression d'avoir déjà mis les pieds ici et j'avais raison. J'ai reconnu la caserne des pompiers que j'avais déjà fréquenté. J'étais très choqué du chaos, du massacre, des ruines de cette villes. Par chance j'ai réussi à me trouver des vêtements qui me ressemble mais en mauvais état. Toujours aucune grâce de survivant et je ne sais pas ce qu'il s'est passé pendant mon sommeil. Est-ce je dormi dix heure ? un jour ? un mois ? La réponse est à poursuivre. Je me mets dans la caserne pour être inaperçu, tout en espérant de rencontrer une personne vivante, consciente et qui pourras m'expliquer ce qu'il s'est passé pendant mon absence. A ces phrases, je m'endors.

Messages : 4

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Journal Simon Younger

le Jeu 7 Déc - 22:01

Ça fait 2 jours, 2 jours que je ne connais pas la raison de ce monde d'aujourd’hui. 2 jours que je ne cesse de marcher, de
courir, de fuir les fameux "Zombies".  Je commence à perdre espoir. Les personnes me manque, je me sens seul, j'ai l’impression d'être dans le film "Je
suis une légende" car je suis seul face à des animaux...  Ma femme me manque, je ne sais même pas si elle est encore en vie mais elle me manque terriblement...
Il faut que j'arrête de me poser trop de question car sinon je vais devenir fou ! J'arrive enfin dans une ville que je connais bien, Elektrozavodsk. J'en crois
pas à mes yeux ! La ville à totalement changé, par miracle l'église est encore debout. Aussitôt, je m'y dirige tout en espérant à avoir des survivants à
l’intérieur. Hélas il y a personne... Je me mets à genoux pour parler à dieu pour qu'il m'aide à découvrir ce qu'il s'est passé et en espérant d'entendre et voir  un
survivant. Après des heures de prières, je retourne côté ville. Mes prières m'ont porté bonheurs ! J'ai trouvé un talki walki  avec des pilles, peut être
que je ne suis pas le seul à en avoir un ? Je l'espère en tous cas ! Je l'allume et je commence à parler. Hélas aucune réponse, je réessaye de nouveau,
toujours rien... Au moment que j'allais l'éteindre, j'entends une femme sur le talki walki. Je captais très mal ce qu'elle me disait mais je ne suis pas le seul
survivant, j'en croyais pas à mes yeux ! Une femme m'a répondu à mon aide ! Que dieu la bénisse. j'ai reçu quelques petits information qui m'ont permis de garder espoir pour ma survie, "Je m'appelle Alice, soyez très prudent envers les autres,
ils sont fou mais ils sont gentil, soyez prudent, vous n'êtes pas seul." Et aussitôt plus de réponse. A ces mots, je continue mon chemin tout en espérant
de trouver des survivants et ma femme.  

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum